MIZIK  BÈLÈ

TIBWA

La musique bèlè est très variée. L’un des éléments qui assure la rythmique est le tibwa. Il s’agit de deux baguettes réalisées à partir de bois dur tels que le goyavier, le bois tibaume, bois d’inde… Dans le bèlè le bwatè se place derrière le tanbouyé pour jouer  sur le tambour.

Les tibwa  d’un bwatè sont taillés selon la distance allant de l’extrémité du majeur jusqu’au pli du coude.

 

Avan koumansé sé rit bèlè-a, fok aprann sèvi ek konnet  tibwa-a .

Il faut d’abord se familiariser avec le tibwa, avant d’apprendre les rythmes bèlè proprement dits

Ni an manniè tjenbé’y, an manniè frapé’y

Il y a une manière particulière de tenir et de frapper le tibwa.

Gadé vidéo anba-a.Voir vidéo ci-dessous.

Chak Bwatè pou ni tibwa’y.

Chaque  joueur doit avoir ses tibwa

Lè ou ka aprann tibwa, kouté sé met

Lors de l’apprentissage du tibwa l’écoute est primordiale

Épi l’ADPKM ni pliziè nivo montray

À l’ADPKM l’apprentissage du tibwa se fait par niveau

Ni pliziè rit bèlè :

Ni tibwa 2 tan : nou ka touvé’y adan anpatjé mizik bèlè, (il y a  le rythme binaire, que l’on retrouve dans beaucoup de musique bèlè)

3 tan : piplis adan mizik bèlè Sent-Mari (béliya, gran-bèlè, bouwo), (rythme ternaire surtout dans la musique du bèlè samaritain)

ek tibwa konpozé : bénézwel an lin (tibwa composé)

Gadé vidéo anba-a.Voir vidéo ci-dessous.